magazine
Inspirations
Sexploration Games, pour une éducation sexuelle ludique et claire
Depuis 2001, la loi française rend obligatoire l’éducation à la sexualité de l’école au lycée, à raison de trois séances par an et par niveau. Cependant 25% des établissements scolaires ne mettent aucune action en place pour éduquer à la vie affective et sexuelle. La maison d’éditions Topla Toys, qui avait déjà créé la collection de jeux de cartes The Moon Project, pour parler d’égalité aux enfants s’empare cet automne du sujet de l’éducation sexuelle  ! 

Les infections sexuellement transmissibles ont augmenté de 10% en 2014 chez les 15-24 ans. En France, une fille sur dix n’a pas consenti à son premier rapport sexuel. Des chiffres alarmistes de ce type, il y a beaucoup. Heureusement, de nombreuses initiatives émergent pour contrer ces constats affolants.

Tout commence lorsque Claire écrit pour la fin de ses études un mémoire sur l’illustration scientifique et la vulgarisation par l’image. La jeune femme souhaitait “un sujet avec du sens, dans le domaine de la santé”. Parallèlement à cela, Claire s’engage dans le féminisme et découvre la nécessité d’éduquer à la sexualité en abordant à la fois la thématique médicale et affective. Elle s’aperçoit également que les outils utilisés pour éduquer sont vieillots et parlent peu aux jeunes concerné.e.s. 

Son engagement au sein d’une association de prévention lui permet de rencontrer des publics extrêmement divers et d’élargir le sujet de la simple prévention à des discussions autour de la pornographie, du consentement, du couple. Elle décide alors d’imaginer des outils ludiques et beaux pour appuyer sa démarche de prévention. 

Et contacte Héloïse, fondatrice de Topla pour les éditer à grande échelle, avec le projet Sexplorations Games.

Cinq jeux pour aborder des thèmes larges

Claire comme Héloïse rappellent que les collègiens et lycéens parlent évidemment de sexualité, sans forcément avoir les bonnes informations ou les définitions justes de ce qu’ils ont en tête. 

Claire a retravaillé avec l’équipe de Topla ses outils, et cinq jeux sont nés, pour les plus de 12 ans. Sur le questionnaire qu’elles soumettent à des adolescents, les réponses montrent que lorsque les filles ont des questions, soit ce sont les garçons qui les informent, soit elles tapent leurs questions de manière extrêmement précise sur internet. Concernant les garçons, ces derniers disent se renseigner via les plus grands ou en “cherchant sur YouTube” (sic) … et les sites porno. Claire et Héloïse constatent aussi beaucoup de confusion : “À 13 ou 14 ans, les jeunes parlent de sexualité mais mélangent parfois tout, pensant par exemple que l’on peut tomber enceinte avec une fellation”. 

Le magazine Le Monde Des Ados constate que dans les nombreuses questions que leurs journalistes reçoivent, “il y a moins de questions techniques que de questions qui sont de l’ordre affectif : déclarer sa flamme, rechercher son identité …” 

Mais alors de quoi sont fait ces Sexplorations Games ?

Il y en a cinq en tout, qui traitent respectivement du consentement, de contraception, de privilèges, des infections sexuellement transmissibles et des tabous. 

Claire a dessiné quatre jeux de 55 cartes. 

L’un est un jeu de rôle sur le consentement, que l’on peut faire à partir de 12 ans. Il permet par des questions et réponses de découvrir l’importance du langage non verbal, de l’importance de la communication pour clarifier certaines situations. Claire raconte : “J’y ai également joué avec des ami.e.s entre 25 et 30 ans et les discussions étaient passionnantes ! “ Héloïse quant à elle raconte que lorsqu’elle a observé des lycéen.ne.s y jouer, certain.e.s “prenaient conscience de choses qu’ils avaient pu faire ou vivre qui posaient question en terme de consentement”. 

Faire prendre conscience de certains comportements et y réfléchir, c’est aussi ce que permet le “Vrai ou Faux” sur les infections sexuellement transmissibles. Les cartes comportent des questions, et un dépliant inclus dans le jeu permet de trouver des réponses fiables quand on ne sait pas, ainsi que des descriptions des symptômes et les numéros utiles. Les illustrations sont jolies et drôles afin de dédramatiser le thème.  Le jeu permet aussi d’informer même les plus vieux : oui certaines IST se transmettent avec les mains ! 

Informer aussi les adultes, c’est ce que permet le “Jeu des privilèges”. Ces 55 cartes sont autant de variété de personnages , couplés à un plateau sur lequel on avance ou recule en fonction des questions posées et des réponses liées à son personnage. Par exemple, lorsque l’on est “Stephen, 22 ans, jeune garçon noir, je n’ai jamais eu de rapports sexuels, je joue au foot sur mon temps libre”, va t’on avancer ou reculer à l’affirmation “je peux me déplacer seul sans craintes la nuit ” ou encore “j’ai grandi avec des jeux à mon image” ? Héloïse remarque que ce jeu fonctionne très bien notamment car il développe énormément l’empathie des participant.e.s : “Les joueurs se mettent complètement dans la peau de leur personnage, le développent et réfléchissent aux injustices subies, mais aussi vont à rebours des stéréotypes, c’est très riche !” 

Sexploration Game comporte également un mémory “le nuancier de la contraception”, qui montre “qui prend quoi”, et quel est la fiabilité ou fréquence de prise des différents moyens.

Enfin, à partir de 14 ans, on peut jouer au “C’est pas tabou”, créé selon le principe du jeu Taboo. Il s’agit de faire deviner un concept, sans prononcer les mots interdits.  Les cartes de mots à faire deviner se divisent en catégories différentes : prévention et protection ( où l’on peut faire deviner des mots comme VIH ou préservatif intime), identité de genre (où l’on trouve des concepts comme queer ou LGBT), pratique sexuelle (à vous de faire deviner cunnilingus ou baiser), plaisir et sentiments ( à vous de trouver fantasme ou orgasme) .

Claire raconte : “On s’aperçoit qu’on manque de vocabulaire, ou que les définitions que l’on a sont à côté de la plaque, ou associé uniquement à de la vulgarité. Le jeu permet de remettre des mots sur les choses, de se réapproprier le bon vocabulaire ». Il est également propice à de grandes parties de fous rires selon celles et ceux qui l’ont testé ! 

Claire et Héloïse soulignent que ces jeux sont une excellente manière pour des parents de parler de sexualité avec leurs ados, sans passer forcément par une longue conversation gênante. 

Chaque jeu apporte des informations précises et fiables sur les thèmes qu’ils traitent. Topla est en partenariat avec le Planning familial, pour qu’une partie des bénéfices puisse financer l’achat de jeux pour les différentes fédérations du planning familial en France. 

Les jeux sont précommandables sur Ulule et seront disponibles en décembre 2019. Il sera également possible de les acheter sur le site de Topla.

À noter en plus : les jeux de carte sont en papier écolo, issus de forêts durables, fabriquées en Europe, pour un engagement sur plusieurs fronts ! 

commander les jeux ici : https://fr.ulule.com/sexploration/

le site de Topla : https://playtopla.com/